Revenir au site

Diadème :

histoire & symbolique

Des têtes des grecs aux mariages

· Histoire

Les origines du diadème

Il faut remonter très loin pour comprendre l’utilisation de ce bijou culte. Le terme diadème, désigne à l'origine un ruban de soie blanche brodée, terminé par un nœud et par deux bandelettes retombant sur les épaules.

Présent en Afrique et en Egypte dès l'Antiquité, le diadème se développe durant la période gréco-romaine. Il trouve ses origines dans l'habitude grec de s'orner la tête de fleurs lors des fêtes et célébrations. Cette couronne végétale a vite été transposée en or puis sertie de pierres précieuses pour insister sur son caractère exceptionnel.

Le diadème entourait la tête des rois et reines et signifiait ainsi leurs autorités. Ce n'est que plus tard qu'il s'appliquera à une couronne ou à un ornement de tête circulaire. Ainsi, la couronne portée par les rois d'Angleterre est en réalité un diadème, de même que la couronne des barons, surmontée dans certains pays de trois globes.

L'exemple le plus connu est la couronne de lauriers portée par César lors de ses parades victorieuses. A l'époque , il n’était pas encore question de genre : le diadème était arboré aussi bien par les hommes que par les femmes. Symbole de victoire, il confère au pouvoir. Puis il a signifié l'héroïsme pour enfin devenir l'apanage des royautés.

diadème jules césar

Le 2 décembre 1804, l'impératrice Joséphine, agenouillée devant son époux Napoléon Bonaparte, est coiffée, en ce jour de sacre, d'un diadème composé d'améthystes, le chignon retenu par un peigne de diamants. La scène, immortalisée par le peintre Jacques-Louis David, est exposée au Louvre aujourd’hui. Napoléon Bonaparte était très attaché au diadème, ce dérivé de la couronne royale. Il était très influencé par les codes de l'Antiquité, et plus particulièrement par Alexandre le Grand. Il voyait dans ce bijou un parfait emblème du rapport au pouvoir.

En venant coiffer la tête, le diadème impose une posture et un statut particulier à celui qui le porte. Il n'est donc pas surprenant que les royautés se soient très vite approprié cet ornement.

Le diadème d’aujourd’hui.

diadème mariage Kate et William

Il n’est pas que le symbole d’un rang hiérarchique, même si la reine Élisabeth II est celle ayant la plus importante collection de tiares au monde. On peut la voir en porter lors d’occasions officiels. La plupart de ses diadèmes sont des cadeaux d’autres pays, par exemple, un diadème fait de diamants et d’aigues-marines a été donné par le peuple du Brésil.

Pour les cours royales européennes, seules les femmes mariées ont le droit de porter en public un diadème, en général dans les soirées. Ou bien lors du mariage des jeunes “princesses”. Kate Middleton portait le jour de son mariage une création Cartier ornée de diamants, le modèle Halo. C’est la reine Elizabeth II qui le lui avait prêté.

Aujourd’hui, le diadème réapparaît et se coiffe même d’un discours revendicatifs. Utilisé comme ornement, le diadème devient primordiale dans tout concours de beauté (Miss Tunisie, Miss France, Miss Univers, Miss Monde…). Il est omniprésent dans les ballets romantiques. Le diadème fait également partie intégrante de la panoplie de la mariée. Un bijou qui lui permet d'assujettir et sublimer sa coiffure.

Avec la démocratisation de la mode, le diadème se réinvente.. Il se révèle en métaux précieux et semi-précieux ornés de belles matières (strass, pierres de couleurs …). Le diadème moderne devient le terrain de jeu favoris d’illustres designers.

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK